Un endroit où il fait bon changer ses habitudes une à la fois
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Qu'est-ce que ca fait à ma santé ? 

Partagez | 
 

 le plein de sérotonine dans l'assiette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
suzanne
Admin
avatar

Messages : 6074
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 55
Localisation : rive-sud de montréal

MessageSujet: le plein de sérotonine dans l'assiette   Lun 05 Aoû 2013, 08:52

Stress/alimentation/prise de poids, quels sont les liens? et quelles sont les solutions?

Le mécanisme du stress est toujours le même. Il met l'organisme sous tension pour le préparer à la fuite, au combat ou à la soumission (inhibition de l'action) lorsque les deux premières options sont rendues impossibles.

Stress et calories : quels sont les liens ?


Dans un premier temps, un stress déclenche une montée d'adrénaline qui met l'organisme en alerte pour bouger et réagir vite. Cette première phase a plutôt tendance à brûler des calories, surtout si elle est accompagnée d'une dépense physique.
Dans sa deuxième phase, le stress s'accompagne d'une élévation du cortisol. Il a pour rôle de réparer des lésions éventuelles (grâce à son effet antiinflammatoire), et de préparer l'organisme à un nouveau stress à venir en "stockant" les calories (sucre et graisses) disponibles.

À quel moment devient-il néfaste pour le poids ?


« Lorsque le stress devient chronique, on constate un maintien du taux de cortisol à un niveau anormalement élevé », explique le Dr Didier Chos. C'est ce que l'on appelle le stress "mal géré". Cette perturbation biologique peut conduire à deux tableaux cliniques différents.
•L'organisme se met sur le mode "réserve" en permanence. Le métabolisme de l'insuline se dérègle, et on constate une augmentation de la graisse abdominale. Ce schéma est fréquent chez l'homme et chez la femme en pré-ménopause. Cette prise de graisse, de type androïde, majore le risque de développer un diabète de type II et une maladie cardiovasculaire.
Quelles solutions ? Envisager une nouvelle façon de s'alimenter en adoptant un régime d'inspiration "crétoise"*, riche en fruits, légumes et légumineuses avec une reprise d'activité physique régulière, idéalement trois fois trois quarts d'heure par semaine.
• L'organisme, pour se défendre contre les agents stressants, "commande" également une augmentation de la production de sérotonine (une hormone apaisante qui aide à la prise de recul). Lorsque le stress perdure, ce phénomène aboutit à un épuisement des capacités de fabrication de sérotonine. Ce manque va se traduire par une irritabilité à fleur de peau et du grignotage compulsif (plutôt sucré). La satiété, normalement sous contrôle de la sérotonine, n'est plus freinée, et la prise de poids s'amplifie.

Quelles solutions ? Faire le plein de sérotonine grâce à une alimentation adaptée

 Le tryptophane est un acide aminé permettant la synthèse de sérotonine, hormone impliquée le bien-être.  Cette molécule se trouve en grande quantité dans les produits laitiers, les noix de cajou, la moutarde,  les graines de courges ou encore les graines de lin.

Pour que cette synthèse soit optimale le repas contenant ces aliments riches en tryptophane  doit contenir des glucides  (pâtes,  pain complet, miel, sucre, confiture…).

 
Concrètement, il est recommandé aux personnes souffrant de carence en sérotonine de prendre une collation entre 16h30 et 17h30, moment propice à la synthèse de sérotonine.
 
Exemples  de collation : une tartine de pain complet  et confiture, 5 noix de cajou, une pomme  Ou un petit bol de flocon d’avoine avec du lait et un peu de miel.

 
Le dîner sera lui riche en féculents,  végétaux et  laitages et limité en protéines animales (viande, poisson, charcuterie, oeuf…). Ce type de dîner lacto-végétarien engendre un meilleur passage du tryptophane à travers la barrière hémato-encéphalique du cerveau.

À l’inverse, un dîner trop riche en protéines pourrait perturber la synthèse. En effet, cela peut provoquer une concentration sanguine plus importante de tyrosine, un acide aminé qui permet la fabrication de dopamine, l’hormone de la vigilance. La grosse entrecôte au dîner n’est donc pas conseillée !

Exemple de dîner lacto végétarien:

Potage de légumes ou crudités (agrémenté de graines de lin moulues)
Pommes de terre ou pâtes ou riz
Yaourt ou fromage
Fruit frais ou compote ou fruits séchés (abricots, figues...)


_________________


Revenir en haut Aller en bas
suzanne
Admin
avatar

Messages : 6074
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 55
Localisation : rive-sud de montréal

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Lun 05 Aoû 2013, 08:55

Les aliments anti-déprime

C'est bien connu, notre alimentation influence notre humeur. Pour combattre le stress et le spleen, on mise sur les aliments «bien-être».
                                                         

Rappel des faits: on sait que la sérotonine, un neurotransmetteur produit par notre organisme, favorise le sommeil, la détente et le bien-être, d'où son surnom d'«hormone de la bonne humeur». Lorsque le cerveau ne reçoit pas assez de sérotonine, notre humeur est affectée, et cela peut parfois même nous rendre agressive. On ne trouve pas de sérotonine dans la nourriture. Par contre, certains aliments contiennent du tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine. D'où l'intérêt de consommer régulièrement ces aliments «miracles» pour conserver notre joie de vivre. Petit guide.

Les glucides
Au palmarès des aliments anti-déprime: les pâtes alimentaires, le riz, le couscous, les pommes de terre et les aliments sucrés. Par exemple, des biscuits et des muffins (peu caloriques) consommés au moment des repas procurent un véritable effet calmant. Autre conseil: avant de se coucher, on s'offre deux biscuits et un verre de lait chaud. Un must pour être plus rapidement dans les bras de Morphée, puisque cette boisson favorise la sécrétion d'endorphines, une molécule aux effets anxiolytiques, et que le son d'avoine aide à maîtriser le taux de glycémie.

La vitamine B6
Une carence en vitamine B6 et hop! on déprime et on est irascible. Pour éviter les coups de blues et de gueule, on mange de la viande (blanche et rouge), du poisson, des légumineuses, mais aussi des noix, des graines (tournesol, citrouille ou sésame) et des germes de blé, à mélanger avec le gruau, les muffins ou les céréales. Dernière recommandation: les utilisatrices de contraceptifs oraux ont généralement un taux de vitamine B6 plus faible que les autres. La prise d'un complément vitaminique -avec l'accord du médecin -pourrait donc constituer un atout.

source: Elle Quebec

_________________


Revenir en haut Aller en bas
suzanne
Admin
avatar

Messages : 6074
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 55
Localisation : rive-sud de montréal

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Lun 05 Aoû 2013, 08:57

Aliments riches en sérotonine pour lutter contre la dépression
Comment combattre les états dépressifs au moyen d’un régime alimentaire
L’alimentation et les états de dépression se corrèlent d’une sorte que même si la diète ne règle pas le problème à la racine, il réussit au moins à l’atténuer. Ainsi, les aliments riches en sérotonine sont un bon moyen pour lutter contre la dépression. Ici je t’en ferai une présentation et te dirai comment ils peuvent t’aider à combattre les stades dépressifs.

[img(239.8px,181.8px)]http://www.innatia.fr/imagenes/thumb.new/serotonina-para-depresion.jpg[/img]La sérotonine est un neurotransmetteur qui influe directement sur les états dépressifs. Si son taux dans le sang est élevé, il te donne la sensation de plaisir et la sensation de bien-être, en diminuant le désir de manger des farines et des sucreries. Au contraire, si ton taux de sérotonine est bas, tu commences à ressentir le désir de consommer des aliments sucrés, et de cette manière, tu prends du poids.

Comment combattre les états dépressifs avec une diète :

Ces états dépressifs peuvent être combattus, en plus des médicaments prescrits par ton médecin, à travers des aliments riches en sérotonine, puisqu’ils agissent contre la dépression.

Des trois macro-nutriments qui constituent les aliments, les glucides sont les plus influents, puisqu’ils agissent directement sur les taux de sérotonine.

De plus, il existe d’autres aliments qui contiennent au sein de leurs protéines un acide aminé appelé tryptophane. Il intervient dans la production de sérotonine, c’est pour cela qu’elles sont aussi importantes dans l’alimentation.

Il est très important pour cela de réaliser une bonne sélection des aliments qui contiennent des glucides et des protéines qui t’aident à traiter correctement la dépression, sans pour autant prendre du poids.

  • Laitages et œuf : Ils sont riches en tryptophane qui intervient directement dans la synthèse de la sérotonine.
  • Remplace les farines blanches, tartes, pâtisseries, sucreries par des aliments végétaux, des fruits frais, des céréales intégrales et légumineuses comme le soja et tous ses dérivés, qui possèdent beaucoup de fibres idéales pour aider au traitement des états dépressifs et qui ont le pouvoir de contrecarrer l’anxiété.
  • Fruits secs : Comme les noix, les amandes, les noisettes, ils ont beaucoup de tryptophane dans leurs compositions chimiques.
  • Viandes : Poisson, poulet sont chargés en tryptophane, ils t’aident ainsi à former de la sérotonine.
  • Enfin, évite l’alcool puisqu’il joue sur les neurones, en accentuant les effets de la dépression, tout d’abord il produit un état d’euphorie qui se dilue plus tard, en empirant l’état d’âme.

Tu verras, le régime alimentaire composé d’aliments riches en sérotonine et tryptophane peut aider à combattre les symptômes de la dépression. N’oublie pas que l’alimentation complète le traitement médical que ton médecin t’a prescrit. N’oublie pas non plus de le consulter pour qu’il t’éclaire si tu as des doutes.

source: innatia

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Fili

avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 48
Localisation : Pincourt

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Lun 05 Aoû 2013, 09:33

je crois depuis longtemps que notre alimentation joue un grand rôle sur notre santé physique et mentale...

Hippocrate, considéré comme le "père" de la médecine, disait : Que ta nourriture soit ton premier médicament"

tant qu'à manger, aussi bien le faire de façon à bien traiter son corps !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pbase.com/filigraphie
suzanne
Admin
avatar

Messages : 6074
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 55
Localisation : rive-sud de montréal

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Lun 05 Aoû 2013, 09:58

J'y ai toujours cru aussi. Le hic, c'est qu'on a été habitué a manger un peu n'importe quoi depuis notre enfance. Chez moi on avait tout ce qui était au gout du jour. Honeycomb, sugar crisp..... kool aid, tang..... pain blanc, pates blanches.... Les seuls légumes qu'on mangeais c'était des patates, petits pois, oignons, tomates. Et les fruits de mon enfance sont les pommes, bananes et oranges. L'alimentation saine n'était pas a l'ordre du jour. On mangeait tout ce que les pubs nous envoyaient et c'était pour notre bien. Pas facile ensuite d'intégrer plus de fruits et légumes variées dans nos habitudes de vie. Ca prend beaucoup de volonté et de ténacité pour y arriver. Les changements ne se font pas en criant ciseaux malheureusement pour la majorité des gens.

Une chance qu'aujourd'hui nous sommes de moins en moins ignorant sur le sujet et nous avons plus d'aliments venus de tous les pays du monde. On a été habité a la pilule miracle pour soigner nos malaises et bobos. Les alicaments ne faisait pas partit de nos connaissances non plus. Maintenant que les riches sont encore plus riche et que notre santé en a été le prix a payé, il ne nous reste qu'a remettre les pendules a l'heure et d'inverser la machine. On a finis de payer de notre santé. C'est a nous de prendre les guides a présent !

Samedi soir j'ai parlé avec des femmes qui étaient au party et sur 5 nous étions 2 en dépression et 1 qui en a fait une qui a durée 3 ans. On a toutes les mêmes traitements... antidépresseur chimique   Je vais intégrer plus d'aliments qui vont m'aider a remonter ma sérotonine en même temps que les médicaments. J'aimerais bien arrêter les médicaments, mais je vais attendre encore 2 semaines avant de les diminuer. Il ne faut pas arrêter brusquement de les prendre. Tu vois a quel point c'est chimique

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Fili

avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 48
Localisation : Pincourt

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Lun 05 Aoû 2013, 11:55

j'ai eu la chance d'avoir une mère "au foyer" qui aimait cuisiner et qui préparait pratiquement tout à la maison...soupe, pain, dessert, mets mijotés, sauce à spag et compagnie.  À ce moment là, on chialait car on voulait les biscuits de Mr. Christi comme nos amies  .  Elle achetait juste des Corn flakes, des Rice Krispies et du gruau (même pas l'instantané aromatisé ! ).  Ma mère suivait le Guide alimentaire Canadien alors des légumes et des fruits on a en mangé de toutes les sortes et 2 variété à chaque repas rien de moins ! Des chips et des bonbons pour les occasions spéciales sinon on s'en passait !  C'est a elle que je dois ma façon de m'alimenter et le seul mérite que j'ai c'est d'avoir continuer d'appliquer ce qu'elle nous a appris et d'avoir poussé un peu plus loin par l'élimination des mauvais gras et du sucre.

Il y a quelques années, je l'ai remercier de nous avoir habitué à bien manger.  Je vais continuer dans cette voie jusqu'à mon entrée au foyer de personnes âgées où on me fera manger de la soupe en canne et du tout prêt rempli de chimique....ironique n'est-ce pas !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pbase.com/filigraphie
suzanne
Admin
avatar

Messages : 6074
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 55
Localisation : rive-sud de montréal

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Lun 05 Aoû 2013, 23:35

Nous c'était pas le cas. Ma mère était a la maison mais ne cuisinait pas beaucoup. Elle n'ai jamais été une grande cuisinière d'aussi loin que je me souvienne. On avais toujours quelque chose a manger et le ventre plein en tout temps, mais a part son gâteau blanc et sa soupe poulet et nouilles ( la meilleure au monde hi ! hi! ), elle ne cuisinait pas très fort.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
M@non

avatar

Messages : 2419
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 52
Localisation : st-zotique

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Mar 06 Aoû 2013, 10:59

Ça me semble très intéressant  comme infos je vais revenir plus tard le lire
Revenir en haut Aller en bas
M@non

avatar

Messages : 2419
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 52
Localisation : st-zotique

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Mar 06 Aoû 2013, 14:06

Effectivement très intéressant a lire!

Moi ma mère n'était pas au foyer ,elle travaillait sur les chiffres en plus! mais quand elle cuisinait s'était bon sauf que entre la maison et le chalet le travail ,le temps manquait pour faire de grosse préparation de bouffe et moi jeune j'ai jamais aimé faire a manger et jusqu’à asser longtemps!

Mais je crois que la bouffe était beaucoup mieux avant .......il avait moins de cochonneries ,je me souvient pas mais je suis certaine que la liste d'ingrédients était moins longue sur l'emballage que aujourd'hui !

Aujourd'hui les gens sont mieux renseigné ,savent plus s'alimenter ,mais c'est pas tout le monde qui prennent cela au sérieux ,combien de fois que je vois des gens encore manger juste du cannage et du congeler a la semaine longue et sans parler du fast food .........

J'ai rien contre d'aller manger un mac do quelques fois par année ou même une pizza pochette ici et la...........mais quand ça devient plusieurs fois par semaine.........c'est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
suzanne
Admin
avatar

Messages : 6074
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 55
Localisation : rive-sud de montréal

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Mar 06 Aoû 2013, 17:00

Ce que faisais ma mère était bon c'est certain mais c'était pas très varié comme menu. La plupart de mes amis étaient dans la même situation que nous. Sauf que chez nous, on avait tout ce qui se vendait au dépanneur. On avait pas besoin de demander des sous pour y aller parce qu'on avait tout a la maison. Ma mère a manqué d'amour et a voulu nous montrer le sien envers nous en passant pas notre ventre. Je comprend aujourd'hui pourquoi elle a fait ca mais je sais aussi que c'était pas la bonne facon de faire.

Oui manon les aliments transformés étaient moins "transformés" qu'aujourd'hui. Je ne dis pas que c'était plus santé car je suis certaine que nous en avons aussi mangé des additifs mais en moins grande quantité qu'aujourd'hui. Nous je pense qu'on avait de l'essence fait avec les vrais aliments et pas juste un mélange chimique qui lui ressemble.

La transition est assez difficile pour certaine personne dont je fais partit. On a beau le savoir qu'il faut tout faire soi meme en choisissant bien les ingrédients mais quand t'as pas été élevé en voyant ta mère cuisiner, c'est pas inné en soi   Faut développer notre savoir faire

_________________


Revenir en haut Aller en bas
suzanne
Admin
avatar

Messages : 6074
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 55
Localisation : rive-sud de montréal

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Mar 06 Aoû 2013, 17:01

Pour moi un aliment bonheur était bourré de sucre ou de gras. Si on avais su que les aliments plaisirs étaient ceux qui augmentait la sérotonine, je pense que les gens seraient moins dépressif aujourd'hui.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
M@non

avatar

Messages : 2419
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 52
Localisation : st-zotique

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Mar 06 Aoû 2013, 17:08

Mais tu sais dans le temps.......ça nous rajeunit pas ça 

Je pense que  presque tout  les gens mangeaient pas mal tout pareil
La viande il y avait pas beaucoup de coupe,les fruits .légumes  ils en avaient pas une grosse variété comme aujourd'hui .......mais beaucoup de gens ont rester avec les mêmes menus que autrefois

Sté la macédoine avec boeuf haché !!

Mais  bon on est en 2013 et les gens doivent savoir ce qui est bon pour la santé....ça veut pas dire qu'ils le font........mais c'est vrai avec la vie que l'on mène c'est pas toujours évident.......faut être organiser si oon veut pas manger des tv dinner 
Revenir en haut Aller en bas
M@non

avatar

Messages : 2419
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 52
Localisation : st-zotique

MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   Mar 06 Aoû 2013, 17:09

moins dépressif ,moins malade et les hôpitaux moins engorgées !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le plein de sérotonine dans l'assiette   

Revenir en haut Aller en bas
 
le plein de sérotonine dans l'assiette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAVONS NOUS VRAIMENT CE QU'IL Y A DANS NOTRE ASSIETTE?
» Film "la Santé dans l'Assiette" en ligne
» Challenge culinaire inter-collèges "Mets la Normandie dans ton assiette"
» Il chipote dans son assiette
» l'effet de serre dans nos assiettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Habitudes santé :: Bien-être :: La santé au naturel-
Sauter vers: